Rachat de nom de domaine et redirection 301

Il y a quelques semaines, je lisais cet article d’Antoine Sacco sur les 3 bonnes raisons de ne plus faire de redirection 301 avec les noms de domaine expirés rachetés. Une pratique courante chez les référenceurs consiste en effet à racheter des noms de domaine expirés possédant un profil de liens intéressant, puis à les utiliser pour améliorer le référencement de leur money site, soit en remontant un site dessus et en envoyant quelques liens vers ce money site, soit en faisant directement une redirection 301 vers le money site.

Je voulais donc vous proposer une petite étude de cas suite à un domaine racheté (pas expiré, pour le coup) puis redirigé en 301 vers le site d’un client.

Contexte

(Les noms et les villes ont été changés pour des raisons de confidentialité)

Je travaille pour un réseau d’agences immobilières dans l’ouest de la France. Il y a maintenant un peu plus d’un an et demi, ce réseau a racheté une agence basée à Rennes. Cette agence s’appelle « Polygones », et son site internet était accessible à l’adresse polygones.com. Or, au moment, du rachat, mon client n’a pas récupéré le domaine polygones.com (l’agence rachetée appartenant elle-même à un réseau d’agences, ce réseau a conservé le nom de domaine polygones.com). Nous avons donc acheté un nom de domaine neuf pour le nouveau site de l’agence rachetée (désormais renommée « Polygones Rennes ») : polygones-rennes.com.

Le référencement progresse tranquillement sur ce nouveau domaine et, en janvier 2016, le site de Polygones Rennes est premier sur les mots clés « agence immobiliere rennes » et « agence immobilière rennes ». Il se positionne premier sur ces requêtes à la fois dans les résultats locaux (pack local de trois sites) et, juste en dessous, dans les résultats naturels.

Puis vint la redirection 301

En février, (bonne) surprise : nous récupérons enfin le nom de domaine de l’agence immobilière Polygones (polygones.com). Ici, nous ne sommes pas dans le cas du rachat d’un nom de domaine expiré. Le site a toujours été actif, le domaine a été enregistré en 2004 et présente un profil de liens propre et plutôt correct (une quarantaine de domaines référents, Trust Flow de 25, Citation Flow de 26 aujourd’hui). Surtout, le site est parfaitement dans la thématique, avec des backlinks majoritairement issus de sites dans le domaine de l’immobilier et/ou à dimension locale (Rennes / Bretagne). Majestic m’indique ainsi que le Topical Trust Flow « Business / Real Estate » est dominant (c’est d’ailleurs le seul). Les ancres de liens sont toutes liées à la marque ou neutres.

Profil de liens sur Majestic

Bref, récupérer le domaine d’une agence immobilière située à Rennes et nommée « Polygones » quand vous cherchez à positionner le site de votre client nommé « Polygones Rennes » dans la même thématique et la même ville, que demander de plus ?

Je décide donc de mettre en place des redirections 301 depuis le domaine polygones.com vers polygones-rennes.com, en privilégiant autant que possible les redirections page par page : on redirige la page « achat maison » de polygones.com vers la page « achat maison » de polygones-rennes.com, la page « location appartement » de polygones.com vers la page « location appartement » de polygones-rennes.com, etc. Pas de redirection massive vers la page d’accueil, donc. Les redirections sont ainsi mises en place le 19 février.

Début mars, e-mail du client : le site a disparu des résultats locaux, et a perdu quelques positions dans les résultats naturels. Je décide d’attendre un peu pour voir comment la situation va évoluer. Début avril, même chose : le site n’est plus dans les résultats locaux, et se retrouve même rétrogradé en bas de première page. Je jette un œil à la position moyenne sur Google Search Console sur les mots clés « agence immobiliere rennes » et « agence immobilière rennes » : la chute est effectivement nette. Elle débute clairement au moment de la mise en place des redirections 301.

Evolution du positionnement sur Google Search Console

Suppression des redirections 301 et mise en place d’un lien unique

Devant ce constat, changement de stratégie : on coupe les redirections 301 de polygones.com vers polygones-rennes.com, et on met une page de contenu unique sur polygones.com, optimisée sur la thématique « agence immobilière à Rennes », avec un lien unique vers polygones-rennes.com. Tout cela est mis en place le 14 avril.

Le résultat ne se fait pas attendre : dès le lendemain, le site a repris sa première place sur « agence immobiliere rennes » et « agence immobilière rennes ».

Chute puis remontée du positionnement

Le graphique ci-dessus montre l’évolution du positionnement sur les 90 derniers jours sur les expressions « agence immobiliere rennes » et « agence immobilière rennes », qui sont les requêtes hors marque générant le plus d’impressions. On constate une chute brutale du positionnement au moment de la mise en place des redirections 301. Cette baisse continue à s’accentuer au fur et à mesure, avant une remontée immédiate dès que les 301 sont coupées. La tendance est identique sur les mots clés « immobilier rennes » et « agence immo rennes ». Le volume d’impressions sur les autres requêtes ne permet pas de se prononcer quant à un éventuel effet, ou en tout cas ne laisse rien apparaître de probant.

Conclusion

Cette petite étude de cas montre bien que les redirections 301 sont à manier avec précaution lors du rachat d’un domaine – sachant que nous n’étions même pas dans le cas du rachat d’un nom de domaine expiré (avec des doutes possibles sur des pénalités passées potentiellement transmises), mais bel et bien sur un domaine propre, strictement dans la même thématique, et avec le même « branding ». Je n’évoquerai pas les possibilités de « negative SEO » auxquels certains n’auront pas manqué de penser.

Pour ma part, désormais, lorsque je rachète un nom de domaine, je préfère m’en servir pour en faire un mini-site ou un blog avec du contenu, ou l’utiliser pour créer un lien unique depuis une page unique de contenu optimisé vers le site que je cherche à positionner. Mais prudence avec les redirections 301.

Et vous, avez-vous constaté des comportements similaires dans l’utilisation des redirections 301 ? Comme vous servez-vous des domaines expirés que vous rachetez ?

21 réponses
  1. Régis de Rennes
    Régis de Rennes says:

    Salut Nils,

    article super intéressant. Dernièrement, j’en étais resté à ce conseil : si même thématique, pour un NDD expiré, on réanime le NDD avec une page de contenu au minimum et 2 ou 3 BL, et une fois un retour (même loin) dans les serps constaté, alors on peut envisager une 301 (ou un lien vers Money site).
    En l’occurrence, ton étude de cas montre que ce n’est pas la panacée.
    Sans en faire une généralité, cela montre qu’il faut rester prudent, et de plus en plus, avec les redirections 301.

  2. Aurélien
    Aurélien says:

    Il y a plusieurs choses à prendre en compte pour la mise en place d’une redirection et un domaine propre et avec de jolis liens peut nuire à court terme aux positions, Cédric pourra confirmer !
    Le site sortait-il sur la marque du domaine redirigé ? Combien de temps as-tu laissé la redirection ?

  3. Nils
    Nils says:

    Régis > Oui, mais là on n’était même pas dans le cas d’un domaine expiré.

    Aurélien > La redirection est restée en place près de deux mois. Les deux agences ayant le même nom (à l’ajout du nom de la ville près), oui, le site sortait sur la marque du domaine redirigé.

  4. Alexandre SANTONI
    Alexandre SANTONI says:

    Merci pour ce retour d’expérience très intéressant. Est-ce que tu as aussi monitoré d’autres kw ? Questions annexes : la redirection était-elle sur le même serveur que le site polygones-rennes.com ?

  5. Nils
    Nils says:

    Alexandre > Le site n’était pas particulièrement bien positionné sur d’autres mots clés (de type « location appartement rennes », « achat maison rennes », etc.), donc difficile de se prononcer par rapport aux données issues des rapports de positionnement ou de Google Search Console. La tendance semble toutefois plutôt à la hausse après la mise en place de la redirection 301, sans constater de réelle baisse après sa suppression.
    Et oui, la redirection était sur le même serveur.

  6. Cédric
    Cédric says:

    Effectivement je confirme ^^

    Pour ma part, je vais tester le principe de la monopage pour un client pour qui une 301 depuis un domaine très correct (même brand mais thématique différente) n’a pas eu le moindre effet. On verra si cela a un impact.

    Très intéressant comme retour en tout cas.

  7. Gautier
    Gautier says:

    Très intéressant ! Je suis actuellement sur le même genre de context et grâce à cet article, je compte redéfinir ma stratégie ! Merci à vous !

  8. Aurélien
    Aurélien says:

    Intéressant 😉 Je pense à un effet de bord, et je serai peut-être moins catégorique que toi sur l’utilisation des 301, surtout dans ce genre de contexte. Ce n’est pas toujours négatif, et on peut toujours revenir en arrière. Le problème se pose surtout quand on lance un site et qu’on le pousse dès le départ avec des 301 (d’expirés ou pas) : on a pas le recul nécessaire pour voir des cassures statistiques et faire machine arrière, on pense que ça finira par décoller un jour, et on ne sais pas qu’on traîne un boulet. Toi tu as eu cette chance d’avoir déjà des courbes établies, et de ne pas avoir mixé plusieurs 301, au final tu ne t’en tires pas trop mal.

    Autre aspect qui n’a pas été abordé ici : sauf erreur de ma part, il n’y a pas dans ce cas de figure une volonté de tromper l’algo de Google. Autrement dit, la 301 est à mon sens conforme aux consignes de Google. Ne serait-il pas plus profitable de laisser la 301 « pénalisante », et de faire une demande de reconsidération ou un post sur leur forum d’aide aux webmasters ? Ok ça oblige à repasser dans une période pénalisante, mais ça peut valoir le coup.

  9. Dimitri
    Dimitri says:

    Merci Nils pour ce retour d’expérience très intéressant.

    @Aurelien Effectivement il y a pas mal de paramètres à prendre en compte mais sur l’exemple de Nils je ne vois pas trop ce qui a posé problème.
    A moins que ça puisse avoir un rapport avec le brevet de Google « Ranking documents » : http://www.google.com/patents/US8244722 ?

  10. Régis de Rennes
    Régis de Rennes says:

    @Nils,

    oui oui j’avais bien lu l’article. Ton cas est donc a fortiori plus préoccupant que le cas d’un expiré, toute chose égale par ailleurs.

  11. Nils
    Nils says:

    Aurélien (Htitipi) > Merci pour ton commentaire. Oui, tu as raison, ma conclusion était sans doute un peu trop tranchée. As-tu déjà eu des retours par rapport à des demandes de reconsidération de ce type ? Comme le dit Dimitri, dans le cas actuel, je ne vois pas trop non plus ce qui a posé problème :/
    Donc le risque, avec une telle demande, c’est que cela traîne, pour un résultat dont on ne connaît pas l’issue. Et, en attendant, il faut expliquer au client pourquoi, alors qu’il était 1er, il disparaît de la première page sur des requêtes qui font quelques milliers de recherches par mois 🙂

  12. Aurélien
    Aurélien says:

    @Nils : non jamais fais de demande de reconsidération de ce type, mais je n’aurai pas hésité. A la réflexion, tu peux tenter de le faire en l’état avec ton article à l’appui. Je pense néanmoins que l’infos remonterai plus vite en faisant du bruit sur le forum de Google qui sont quand même plus adapté pour exposer ce genre de désagréments. Ca ne coute pas grand chose, et au pire ils te répondront « pure coincidence », faut s’y attendre !

  13. Yann
    Yann says:

    Bonsoir Nils,

    Ah ah ah, merci d’avoir précisé que les noms et villes étaient fictifs, car le domaine polygones.com sort juste sur son nom et a été utilisé maintes fois, parké, etc Bref un vrai boulet !!!
    Pour moi l’article est un bon cas d’école, mais ne mentionne que Majestic. Or il a été prouvé maintes fois sur la blogosphère SEO que ces outils sont neutralisables et qu’on peut tout aussi cloaker les BLs référencés (et j’en ai fait une étude de cas ici : http://blog.promoteur-internet.com/post/arnaque-seo-ndd-expire ) Je ne m’arrêterai donc pas à une simple étude mais je mènerai un audit netlinking approfondi; ça ne m’étonnerait pas que dans le lot se trouvent quelques liens véhiculant une pénalité.

  14. Nils
    Nils says:

    Yann > Bien sûr que, lorsque l’on analyse le profil de liens d’un domaine, il ne faut pas s’arrêter aux seules données Majestic qui, comme tu le soulignes, peuvent être manipulées. Mais nous sommes là dans le cas d’un domaine propre, sur lequel il n’y a pas eu d’actions particulières menées en termes de netlinking.

  15. Julien
    Julien says:

    Bon retour d’expérience, merci !
    Tu as pris de belles positions pour ces mots clés en Janvier et mis une redirection 301 puissante en Février… peut être trop de jus SEO sur ces mots clés ! La réactivité de Google suite à l’ajout/suppression de la 301 est impressionnante mais la redirection était légitime donc cette perte de positionnement est, je trouve, inappropriée.

  16. Frozenseo
    Frozenseo says:

    Le fait d’être sur le même serveur n’a t’il pas joué des tours..? Depuis un pingouin en pleine face je m’interdit de faire du lien sur le même serveur…

  17. LinkWeb
    LinkWeb says:

    Très intéressant! Justement je me posais la question parce que j’avais un blog, avec un nom de domaine qui ne me plaît plus du tout, je l’ai acheté il y a un moment et là ça fait vraiment vieillot… et je voulais faire une redirection 301 vers mon nouveau nom de domaine. Je vais privilégier la page de contenu avec un lien unique, comme dans ton exemple… merci!

  18. Teddy
    Teddy says:

    Merci pour ton retour d’expérience 😉 Mais je pense qu’on ne peut pas tirer de conclusion si rapidement…

    Pour ma part je me demande si le fait d’avoir trop de redirections en 301 d’un coup sur un domaine jeune (moins de 2 ans et dont on ne connait que peu de chose sur son profil) n’en serait pas la cause…

    Je pense que si tu avais procédé autrement, de polygones-rennes.com vers polygones.com le résultat aurait été surement différent ^^ (ou en tous cas moins problematique) En plus d’un point de vu marketing ca faisait sens, non ?

    Exemple si polygones-rennes ne disposait que de quelques BL et que tu lui envoie d’un coup 600 nouveaux BLs (meme si thématisé). Cela devient suspicieux pour Google (certainement que d’autres parametres rentre en ligne de compte mais bon)

    Enfin je rajouterai que l’immobilier faisant partie des niches dites sensibles pour Google… CQFD

    En tous cas cela remet une fois de plus le fait que jouer avec des 301 n’est pas toujours chose facile… et qu’il faut rester prudent (comme Paul Sanchez le dit lui meme) plus de 301 vers les money sites ^^

  19. Philippe
    Philippe says:

    Je ne vois pas vraiment l’utilité d’une 301 si ce n’est que c’est très rapide à faire. De plus, nous savons que lorsque nous mettons en place ce type de redirections, on y laisse toujours quelques plumes du point de vue de la popularité. Des tests semblent le montrer : http://www.agence-csv.com/blog/referencement/backlink/linkjuice/redirections-301.html. En effet, ils constatent des pertes de positions à cause des 301. J’en conclus pour ma part que faire une page de contenu avec un lien est la meilleure solution pour dormir sur ces 2 oreilles 🙂

  20. Maxime
    Maxime says:

    Bonjour, j’arrive un peu tard. Google Search Console propose une option pour signifier le changement de nom de domaine, est-ce que tu l’avais fait aussi ?

Répondre

Want to join the discussion?
Feel free to contribute!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *